Le « Warpzone » : un lieu à visiter?

Samedi soir fut la 8e édition du Warpzone à Québec. Cet événement se veut rassembleur de tous les passionnés de jeux vidéos, des consoles d’aujourd’hui jusqu’aux premières qui ont été mises sur le marché. Cette année, ça se passait au Terminal de croisière de Québec, tout près du musée de la civilisation où a déjà eu lieu une précédente édition.

À lintérieur de lévénement « Warpzone »

En gros, il y avait 2 grandes salles. La première comportant le bar, auquel on pouvait acheter divers breuvages alcoolisés originaux à l’effigie de divers personnages ou lien avec les jeux vidéos. Pour ceux qui ne boivent pas d’alcool comme moi, il y avait des bouteilles d’eau, j’étais satisfait. Juste à côté, il y avait des arcades aussi diversifiées les unes que les autres, celle qui a le plus attiré mon attention est celle de la petite bille qui devait tomber dans les bons trous, un divertissement que j’aurais pu qualifier de sport olympique tellement il faut avoir de bons réflexes. Dans le même coin, il y avait aussi le DJ sur place pour faire jouer de la musique de toute sorte, dont certaines trames sonores de jeux vidéos originaux, de quoi faire plaisir à tout le monde sur place. Cette salle possédait aussi quelques vieilles consoles rares qui dataient de la période avant Nintendo et ce qui est bien dans tout ça, c’est qu’on pouvait les essayer! Pour ceux qui étaient plus de type combattants, plusieurs jeux multijoueurs étaient aussi disponibles sur grand écran pour faire des tournois.

Christian qui « buzz » tout en jouant à la Nes Classic.

Une nouveauté cette année, la mise en place de la zone jeux de société en partenariat avec La Revanche. J’avoue que pour ceux qui ont été concentré très longtemps sur les écrans, ça laisse la chance de continuer à avoir du plaisir en se reposant les yeux en même temps. Très bonne idée leur venue à l’événement et je leur souhaite encore d’être présent pour les prochaines éditions.

Pour ce qui est de l’autre salle, il y avait un petit casse-croûte à l’entrée, un jeu assez inusité de faire tomber des verres avec des boules de vent (il fallait être là pour comprendre, je continue à dire que c’est de la sorcellerie ce truc). Il y avait une aire de tir de canards à la Duck Hunt au NES et bien sûr, le principal de l’événement, une multitude de consoles et une incroyable liste de jeux à essayer sur place. Bien que l’événement ait attiré énormément de gens, l’attente pour essayer les consoles était plutôt courte, ce qui est très bien. Si le jeu ne nous plaisait pas, on pouvait le rapporter à la fameuse cabane de bois pour l’échanger contre un autre titre et voilà!

Je dois avouer que j’ai été agréablement surpris du choix de l’endroit. Une vraie trouvaille de faire un événement là! C’était vraiment vaste et pas trop à la fois, juste parfait pour la quantité de participants qu’il y a eu lors de cette soirée. Il va sans dire que ceux qui ont pu être sur place avant le coucher du soleil ont pu profiter de la belle vue qu’on avait sur le fleuve.

Personnellement, ce fut mon édition préférée tout simplement parce que l’endroit était bien choisi, et la musique n’était pas trop forte contrairement à l’édition au Musée de la civilisation. Il y avait plusieurs aires de repos, une très belle collection de jeux et surtout, beaucoup de gens sur place pour partager la même passion.

C’est un événement à vivre quand on a une once de gamer dans le sang, mais si je dois en ressortir un point négatif, c’est qu’une soirée par année, ce n’est pas assez.

Sur ce, à une prochaine édition!