The Legend of Zelda : Breath of the Wild Quatre donjons amovibles?

Suite à la dernière bande-annonce de « The Legend of Zelda : Breath of the Wild », mon ami Jason Jobin m’a fait part d’une théorie assez intéressante. Avec son approbation, voici la théorie en question.

À toi, Jason!

Dès l’apparition de la première bande annonce de The Legend of Zelda : Breath of the Wild à l’E3, beaucoup d’informations fondées ainsi que des spéculations ont vus le jour sur les différents forums de discussions et sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui je vais vous revenir sur l’une d’entre elles, je vais vous parler de ma théorie concernant les donjons principaux du nouvel opus de la saga.

Nous avons tous entendu parler des tombeaux, les cryptes dénombrés au nombre de cent dispersées à travers tout le pays d’Hyrule conçus comme de minis donjons, mais qu’en est-il des donjons principaux? Ceux qui sont normalement très longs et complexes à résoudre permettant souvent au jeune héros d’avoir accès à un nouvel élément de quête de l’histoire du jeu ou d’en délivrer un personnage au rôle primordial. Selon les rumeurs, ceux-ci sont recensés au nombre de quatre. Habituellement, on retrouve quasiment une dizaine de ces temples dans chacun des jeux, excepté celui de The Legend of Zelda : Majora’s Mask où il y en a également quatre. Eh bien, je peux vous certifier selon mon expérience en tant que fan de la série, qu’en visionnant les bandes annonces récentes, il y a bel et bien quatre donjons principaux.

Ma théorie a su voir le jour, lorsque j’ai pu assister à la conférence à New York de Reggie Fils-Aimée CEO de Nintendo of America sur les éléments composants l’ensemble légendaire du jeu. Cet ensemble est composé du jeu The Legend of Zelda : Breath of the Wild sur la Nintendo Switch, d’un CD de musique des compositions thématiques du jeu, d’une pièce de monnaie sheikah, d’un étui pour console Nintendo Switch à l’apparence de la tablette sheikah, d’une statue représentant la légendaire épée maîtresse et d’une carte en vieux parchemin démontrant l’étendu du pays d’Hyrule.


J’aimerai dorénavant attirer votre attention sur les recoins de la tapisserie, on peut y retrouver quatre animaux emblématiques aux designs des dessins aztèques faisant face à Calamity Ganon, parmi ceux-ci on retrouve un éléphant, une salamandre, un chameau et un oiseau. Trônant sur eux, on peut y apercevoir une silhouette aux allures féminines pointant en direction de l’antagoniste principal en symbole d’offensive.Lorsque Reggie a su démontrer plus en détail la dite carte en papier parchemin, celui-ci nous a également démontré ce qu’il y avait à l’endos de celle-ci. On retrouve ainsi une tapisserie racontant l’histoire de Calamity Ganon, l’antagoniste principal de la saga. Il ne s’agit pas de la première fois que Nintendo ait pu raconter l’introduction des jeux de Zelda en nous dévoilant une tapisserie, un vieux parchemin ou une fresque racontant un prologue, une solution ou un épilogue. Nous avons pu en apercevoir dans Link’s awakening, Wind Waker et Skyward Sword. Dans le cas de la tapisserie actuelle, nous pouvons y apercevoir dans le contour, des représentations de la citadelle d’Hyrule avec les énormes piliers étranges formant son enceinte ainsi que des personnages hauts placés semblants chasser les gens du petit peuple. Au centre de la tapisserie, nous pouvons apercevoir Calamity Ganon représenté dans un état fantomatique au design d’un dragon chinois médiéval. Celui-ci est encerclé par un personnage bleu tenant une épée que l’on pourrait personnifier comme étant l’esprit du héros et d’un autre personnage enflammé d’une lumière divine que l’on pourrait personnifier comme celui de l’âme de la déesse (autrement dit la princesse Zelda). Tout autour d’eux, on retrouve une large légion de gardiens, le nouvel ennemi emblématique du jeu qui a su attirer la curiosité de tous les fans. Aux abords de la légion, on peut apercevoir quelques gardiens miniatures que l’on a pu entrevoir dans certaines vidéos faisant partie des tombeaux.

 

Dans tous les jeux de la saga Zelda, les donjons principaux sont situés dans des zones environnementales précises, et comme avec la bande-annonce récente du 12 janvier dernier au dévoilement des caractéristiques de la console Switch, on a pu apercevoir certains personnages raciaux emblématiques de la saga : les hyliens, les korogus, les gorons, les zoras, les gerudos et une nouvelle créature portant les traits caractéristiques des faucons ou perroquets exotiques. Habituellement, chaque race se localise dans une zone précise du pays, tel que les régions polaires, forestières, volcaniques, sous-marines, désertiques et célestes. Il en va de même pour les donjons principaux. Je dois vous avouer qu’en visionnant les bandes-annonces au ralenti, que les donjons de ce jeu seront particulièrement différents des jeux antérieurs. Dans le cas présent, nos temples ne seront pas des bâtiments, mais biens des structures mobiles!
(3 Images à inclure des animaux du parchemin)


Plus dans la tapisserie nous avions pu apercevoir une salamandre géante et bien la voici.
Eh oui, vous aviez bien lu, nos donjons seront soient des villes envahies par les forces maléfiques ou plus probablement de gigantesques structures robotiques mouvantes aux allures animalières. Vous en doutez? Eh bien regardez les images ci-dessus et dessous…

Voici maintenant le chameau…

 
Toujours pas convaincu? Eh bien regardez le chameau de plus près, vous pourrez remarquer qu’à l’intérieur de celui-ci il y a des fenêtres, portes et corridors.

 

Et voici maintenant l’oiseau des cieux.

 
Époustouflant n’est-ce pas? Eh bien ma théorie n’est pas encore terminée. Vous vous souvenez des personnages de la tapisserie ci-haut qui se retrouvent sur chaque animal emblématique? Eh bien, s’il s’agit du même concept que Majora’s Mask, les éléments à délivrer à la fin des donjons seront des personnes. Dans le jeu antécédent, il s’agissait en fait de quatre géants, mais je peux supposer que dans le cas présent, ce sera des grandes fées! Même dans le jeu de The Legend of Zelda : Majora’s Mask nous avions à reconstituer le corps démantelé de quatre fées répandues dans ces derniers. Essentielles à la préservation écologique, spirituelle et magique du pays d’Hyrule, il serait totalement logique de les retrouver enfermées, ce qui laisserait remarquer l’état de ruine lamentable dans lequel celui-ci se trouve cent ans avant le réveil de Link. Tout suppose à croire que les grandes fées auront un rôle à jouer dans l’offensive finale contre Calamity Ganon ou bien dans le moyen de vaincre celui-ci.

Que pensez-vous de cette théorie? Fait-elle du sens à vos yeux? Vos commentaires sont les bienvenus.

Théorie et texte rédigé par Jason Jobin